Communiqué du Conseil Régional du Centre

Communiqué Conseil Régional du Centre

Le vendredi 02 octobre 2015, une commission du CRC composée du Président et de quatre membres du Conseil s’est déplacée à Marrakech et a rencontré nos collègues Mr BOUCHLAGHEM Ahmed et Brahim JIM pour s’enquérir de la situation de l’affaire qui a fait couler beaucoup d’encre et leur porter aide et assistance.

En écoutant l’exposé des collègues, nous remarquons que l’affaire est traitée par l’IGT privé dans les règles de l’art, le service du Cadastre l’a approuvé dans le cadre de la note 12600 de l’ANCFCC et ça était vérifiée par une commission d’inspection de la Direction Centrale qui n’a relevée aucune anomalie d’après le Chef de service.

L’IGT privé avait conclu l’affaire avec le promoteur qui lui a versé une avance de 150000.00 DH sur un total de 300000.00 DH et quelques.

Pour un problème juridique l’affaire a traîné entre la conservation foncière et le promoteur et nos collègues n’y sont pour rien vu que le dossier est visé par le Cadastre.

D’ailleurs le Chef de service était entendu par la police judiciaire et par le juge d’instruction en tant que témoin et l’IGT privé se présentera à la police judiciaire au courant de cette semaine.

Si magouillage ou corruption y en a, c’est entre le promoteur et trois techniciens du Cadastre (deux du Cadastre de Sidi Youssef Ben Ali qui sont en détention préventive et un du Cadastre de Menara qui est en fuite et qui est le noyau de cette affaire, car c’est lui qui est en relation avec le promoteur).

Nous avions suggéré à nos confrères de leur engager l’avocat du Conseil pour qu’il suive avec eux l’affaire et leur porter assistance et même deux avocats si cela est nécessaire mais nos collègues nous ont demandé de patienter jusqu’à ce qu’ils formulent la demande.

Nous leur avons rassuré du soutien de l’Ordre et tous les collègues.